Les Miniers de l'Univers 5 Index du Forum
Les Miniers de l'Univers 5 Index du Forum FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés
 
La date/heure actuelle est Mer 21 Nov - 16:36 (2018)  
RP..

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Miniers de l'Univers 5 Index du Forum -> Les Miniers de l'Univers 5 -> Taverne. Sujet précédent | Sujet suivant  
Auteur Message
Onizuka
Grand Maître Minier

Hors ligne

Inscrit le: 06 Déc 2007
Messages: 116
Localisation: Lorient

MessagePosté le: Mar 11 Nov - 12:55 (2008)    Sujet du message: RP.. Répondre en citant

Je ne sais où poster ça, désolé d'avance que vous voyiez ces RPs Wink

Description de la mission : Retrouves le miroir du crépuscule. Cet item se trouve sur Terre, dans les Highlands écossais, dans une grotte. Cependant, elle ets gardée par le Chien des Baskervilles, autre nom d'un Hollow de forme canine qui garde pour toujours cet objet.


Kyoraku Shunsui dormait paisiblement dans ses quartiers. L’air tranquille, il arborait une toge mauve négligemment enfilée. Son appartement était soigneusement rangé, et on pouvait voir d’un simple coup d’œil que quelqu’un d’ordonné vivait ici. Allongé de tout son long sur son lit, il était recouvert de draps parcourus de caractères Japonais, représentant la force, l’honneur, l’amour, le devoir, ainsi que le bonheur. Tels étaient les principes de Kyoraku.

Kyoraku se lèverait comme à son habitude très tard dans la matinée, et reproduirait comme chaque jour les choses qu’il avait coutume de faire. Mais quelque chose l’en empêcherait. Kyoraku ne vécut pas une de ses journées normales lorsqu’il n’était pas en mission.

Une femme se trouvait dans son lit, une femme nue. Les yeux verts et des cheveux bruns, son sourire était d’une beauté immuable, et son regard perçant, au point d’avoir déstabilisé Kyoraku à plusieurs reprises. La tête sur le torse de son bien aimé, elle aussi dormait, et souriait tel un ange. Les premiers rayons du soleil perçaient à peine le ciel que kyoraku se réveilla, détendu et de bonne humeur. Doucement il ouvrit les yeux, et se pencha sur la ravissante jeune femme qui se trouvait en sa compagnie; Sa peau était douce, elle n’était pas dure et cornée comme celle du 4ème Officier de la 8ème Division. Celui-ci lui caressait le visage, admirant la peau ferme et pure de la demoiselle. A son tour la ravissante jeune femme ouvrit ses paupières, et Kyoraku lui susurra :


-Bonjour Yuya.

C’était en effet Yuya, la jeune femme que kyoraku croisait souvent dans les couloirs. Elle était resplendissante, le soleil illuminait son visage telle une plante profitant de la lumière, la rendant plus belle.

-Coucou Kyo-kun.

-Tu as bien dormi?

Elle répondit avec un sourire empli de malice et de bienveillance à la fois :

-Très bien dormi Kyo-kun, c’est à toi que je le dois….

Koyraku eut un rictus gêné. Il était en train de se dire qu’il avait de la chance d’avoir Yuya; Une femme belle, drôle, intelligente, et courageuse, cela se fait assez rare. Les yeux rivés vers ceux de sa dulcinée, Kyoraku lui dit avec regret.

-Je vais devoir aller chercher mon ordre de mission, je serai de retour d’ici une bonne heure.

-Très bien Kyo-kun, tu ne m’en voudras pas si je reste au lit jusqu’à ton retour ?

-Bien sûr que non, restes-y autant de temps qu’il te plaira.

Puis il embrassa Yuya, avant de quitter la pièce et d’arriver dans sa salle à manger.

C’était une vaste pièce décorée par des meubles traditionnels Japonais. Ornementée par de nombreux objets comme des sabres et des fresques, les murs aux teintes orangées faisaient ressortir les meubles en bois vernis. La pièce paraissait grande, mais c’était dû au fait que Kyoraku ne s’encombrait pas de meubles inutiles. Il avait pour seuls meubles une longue table basse faite en verre; et avait pour unique motif le Yin et le Yang, qui occupait tout l’espace de la table, un meuble où il rangeait bien sûr toute son argenterie, et pour finir un long banc en chêne, où étaient déposés des coussins en soie de couleur bleue et rouge.

Après un petit déjeuner plutôt copieux, Kyoraku s’enquit de se vêtir dans le vestibule, et passa voir une dernière fois Yuya avant de partir. Elle somnolait, et c’est tout juste qu’elle parvint à embrasser Kyoraku sans trop se détacher de son sommeil. Le Shinigami prit son Zanpakutoh, et sortit de ses appartements.

Le temps était déprimant, il pleuvait à n’en plus s’arrêter. Mais il y avait un endroit ou il faisait beau, et ou rien ni personne n’aurait pu changer le temps à ce moment là : Dans son cœur; La passion qu’il éprouvait pour Yuya était forte et prenante, tellement même, qu’il ne pensait guère à sa mission. Lorsqu’il fut à proximité du bureau de Yamamoto, le temps s’éclaircit, et il faisait bon. Il faisait tellement bon que lorsqu’un doux vent caressa le visage du 4ème Officier, celui-ci s’arrêta, ressentant pleinement ce courant d’air flâner sur sa peau. Le coup de vent passé, Kyoraku reprit son chemin, arrivant désormais dans les quartiers administratifs de la Huitième Division. Il jeta un bref coup d’œil à la porte d’entrée du bureau de son capitaine, puis frappa.


-Tu peux entrer Kyoraku.

Kyoraku saisit la poignée, l’abaissa et entra dans le bureau du Commandant du Gotei 13.

L’ambiance que dégageait la pièce était reposante. Tout était impeccablement rangé, en ordre, et Yamamoto était assis sur son fauteuil; Les murs étaient d’un bleu pâle, et il y avait des frises jaunes et rouges, dans les tons clairs, faisant alors ressortir la pâleur de la pièce. Deux armoires étaient placées sur les côtés latéraux de la pièce, toutes deux faites d’yf, de couleur sombre. Pour seul autre meuble, il y avait un bureau; Celui-ci était fait de marbre foncé et de chêne aux teintes claires. L’alliance de ces couleurs rendait la pièce plus ouverte. Kyoraku s’adressa alors à son Capitaine de Division.


-Bonjour Yama. Vous m’avez parlé hier d’une mission assez périlleuse que vous voudriez me confier. Pourriez vous m’en dire un peu plus ?

-Bonjour Shun. Toujours droit au but hein ? En effet je voudrais te confier une mission, mais ça n’est pas de tout repos.

-Cela ne l’est jamais Capitaine.

-En effet, mais ça le sera encore moins. Bien je vais commencer par te dire le but de ta mission. Tu vas devoir aller en Ecosse, dans les Highlands. Il se trouve là bas un objet qui m’intéresse tout particulièrement.. Le miroir du crépuscule. Je ne te dirai pas les fonctions et les propriété qu’a cet objet, tu ne le sauras qu’à ton retour. Comme son nom l’indique, tu ne trouveras ce miroir qu’au crépuscule. Sois donc vigilant et ouvre l’œil car là bas t’attend un véritable monstres… Il abritait autre fois le monde de Gulli… J’ai nommé le chien des Baskervilles.. Un redoutable monstre canin. Ses crocs acérés pourraient aussi bien te couper en deux que je pourrai trancher une feuille en deux. Bien. Maintenant que tu connais tous les détails de la mission, tu peux partir. Un passage vers le monde sera ouvert d’ici deux heures. En attendant tu peux te préparer, et tu as quartier libre..

-Bien Capitaine.

Puis Kyoraku se retira, pressant le pas pour rejoindre celle qui deviendrait bientôt sa femme. De retour chez lui, Kyoraku mit une dizaine de minutes à préparer tout ce dont il aurait besoin, et partit rejoindre Yuya au lit. Celle-ci dormait. Le jeune homme ne voulait pas réveiller sa douce, et décida de lui écrire une lettre lui témoignant tout son amour.

Cela étant fait, il fit un tour dans les jardins et cueillit une rose avant de la déposer devant sa porte. Puis il partit en route pour sa mission.

Au vu de ce que lui avait décrit Yamamoto, il aurait besoin de soutien, c’est pourquoi le Lieutenant de la 8ème Division, Mace Windu, accompagnerait Kyoraku Sunsui durant sa mission. Une missive avait été envoyée au Lieutenant, et celui-ci répondit positivement. Ce ne fut qu’au bout de quelques minutes que Mace Windu fit son apparition.


-Bonjour Kyo.

-Bonjour Lieutenant.

-Tu es prêt ?

-Je le suis.

-Dans ce cas ne perdons pas de temps, et mettons nous en route.

-Bien.

Kyoraku le savait, ce serait une mission dangereuse, pour que son Lieutenant l’accompagne. Il n’y aurait pas que le chien des Baskervilles. Mace Windu emprunta le chemin menant sur terre. Kyoraku fit un rapide coup d’œil vers le Gotei 13 avant de s’engouffrer à son tour dans le passage. Ils mirent une dizaine de minutes avant d’arriver sur Terre.

Le ciel était gris. Un violent coup de tonnerre retentit dans l’air. Kyoraku regarda son Lieutenant et il lui fit un clin d’œil. Celui-ci le lui rendit et dégaina son sabre. A son tour Kyoraku sortit son sabre et guetta les alentours. Dès leur arrivée il avait senti une présence. En réalité, il avait senti un nombre important de reiatsu. Tous étaient d’un niveau à ne pas prendre à la légère, et dos à dos, les officiers gradés observaient la forêt d’un côté, et la plaine de l’autre. Ils restèrent ainsi durant dix minutes, quand quatre silhouettes sortirent de la brume qui émanait de la forêt. Kyoraku ne put les distinguer immédiatement, mais lorsque ceux-ci s’approchèrent, il vit qu’ils étaient tous encapuchonnés et il ne put identifier leur visage. Les battements de cœur de Kyoraku et celui de son lieutenant n’avaient pas changé de rythme, à l’instar de leurs adversaires. Ce fut une des silhouette qui brisa la silence.


-Qui êtes vous et que faites vous ici ? Vous êtes en territoires protégés. Toute personne franchissant cette forêt sera pourchassé, et ce, jusqu’à la mort. Alors que font deux Shinigami ici.. ?

Ce fut Mace Windu qui répondit.

-Qui nous sommes et l’objet de notre visite ne vous regarde absolument pas. Vous êtes en violation des règles du Gotei 13, et si vous n’obtempérez pas, nous agirons, et nous sommes autorisés à utiliser la force.

-Ahahaha. Qu’il en soit ainsi.

Les Shinigami observèrent ce qui semblait être en fin de compte des Espada. Kyoraku ne tarda pas à comprendre qu’ils n’étaient pas les seuls à chercher le miroir… Son Lieutenant lui dit à voix basse.

-Attend avant d’attaquer, nous devons évaluer leurs capacités avant de tenter quelque stratégie que ce soit.

Le 4ème officier acquiesça. Puis se tenant sur ses gardes, il attendit.

Deux des espada s’avancèrent vers Kyoraku, et les autres vers son Lieutenant. Ce ne serait pas un combat aisé, et ne connaissant pas les forces de leurs adversaires, ils devraient tous les deux se surpasser.

La tension s’intensifiait, et au fur et à mesure que les espada s’avançaient vers Kyoraku, sa concentration devenait plus forte, comme si à chaque écho qui provenait des espada en mouvement, le temps ralentissait. Mais ce n’était qu’un impression, et le 4ème Officier en fit les frais. Un était devant le shinigami, l’autre se trouvait derrière. Celui placé à l’avant enleva sa toge noire, et Kyoraku put ainsi avoir un aperçu de la personne qu’il allait affronter. L’espada était grand, la mine blafarde il arborait une chemise bleue. Son visage bien qu’impavide trahissait une longue expérience du combat. Sans une hésitation Kyoraku dégaina son Zanpakutoh et fonça son ennemi. Il avait décidé de prendre cette initiative pour deux raisons. Premièrement, il n’avait pas de temps à perdre. D’une parce que son Commandant aurait peut être besoin de soutien, et deuxièmement parce qu’ils devaient continuer leur mission. Ensuite parce qu’il était encerclé et qu’il ne pouvait regarder en même temps deux positions distinctes, bien qu’il pouvait sentir la positionnement de son ennemi. Il préférait être maître du combat en l’engageant.

Néanmoins le shinigami savait que sa première attaque devait être décisive étant donné les risques qu’il courrait en exposant ses flancs et son dos à un autre adversaire. Arrivant à l’espada, ce dernier dégaina à temps et para le Zanpakutoh de Kyoraku. L’espada frappa à son tour, et ce fut un combat de bretteur qui s’engagea. Le 4ème officier ne comprenait guère pourquoi l’autre espada n’attaquait pas. Puis sans surprise, c’est ce que ce dernier fit. Etant dans une posture plus qu’inconvenante, il fallait à Kyoraku une stratégie. Il était difficile de parer les coups d’un espada tout en élaborant un plan, sachant qu’un autre ennemi se dirigeait vers lui. Puis une idée vint à Kyoraku, cette idée lui vint lorsqu’il voyait s’aperçut que c’est ce que voulaient depuis le départ les espada. Le déstabiliser puis l’achever en lui portant le coup de grâce. Kyoraku savait que c’était risqué mais il n’avait pas vraiment le choix. Il attendit que l’espada qui se dirigeait vers lui soit à quatre mètres de lui. Lorsque ce fut le cas, kyoraku para le coup de Zanpakutoh du premier espada, et contre toute attente se tourna, prit de la vitesse, et frappa de toutes ses forces le second espada. Son plan avait fonctionné. Tranchant en deux le second espada, l’espoir renaissait. Ce qui avait mis la puce à l’oreille du Shinigami était le fait que le second espada n’avait pas attaqué tout de suite, mais voulait pendant que son partenaire se battait en duel avec lui, le surprendre et ainsi le tuer en lui perforant la colonne vertébrale. Il savait que le second espada dégainerait au dernier moment afin d’avoir plus de force dans le coup qu’il porterait. C’est pourquoi avant que celui-ci sorte son Zanpakutoh de son fourreau, il devait lui porter un coup. Il n’aurait jamais pensé que ça aurait été aussi efficace, mais ce fut pourtant le cas. Mais tout plan a une faille, et Kyoraku savait qu’il allait essuyer le revers de la médaille. En effet, le premier espada l’avait suivi comme son ombre lorsqu’il tua son ennemi, et lorsque le Shinigami se retourna, il n’eut le temps que de dévier la lame de son adversaire, qui se logea dans son épaule gauche. Il hurla de douleur. Mais, il savait que pour gagner le combat il devrait prolonger sa souffrance. En effet, il bloqua le sabre de son ennemi dans son épaule, et dans un rapide mouvement l’atteignit au cœur. L’espada était surpris. C’était fait, et Kyoraku n’en revenait pas. Il avait réussi à élaborer un plan qui lui sauva la vie. Malheureusement, la blessure que lui avait infligé l’espada n’était pas bénigne, et il peina à se relever. Ce fut dans un grand effort qu’il réussit à garder en mains son sabre.

Son lieutenant menait une rude bataille. Il semblait que Kyoraku avait eu pour adversaire des Espada d’une force faible. Ceux qui se battaient contre Mace Windu étaient d’une autre trempe, et il le réalisa lorsqu’il vit que son lieutenant qui ne faisait plus que parer les coups de ses deux assaillants. S’étant débarrassé de ses agresseurs, le 4ème Officier accourut vers son Lieutenant, et profita du fait qu’un espada était tellement concentré dans son combat qu’il ne faisait même plus attention au combat que menait Kyoraku. Celui-ci arriva dans son dos, et bien qu’il sentit la présence du Shinigami, il ne put esquiver totalement le coup de Zanpakutoh que lui avait porté ce dernier. Il lui trancha son bras droit, celui dans lequel il tenait son sabre. Dans un hurlement, l’espada perdit son bras et s’écroula. Mace Windu et les deux espada furent surpris d’avoir été interrompus dans leur combat.


-Un petit coup de main Lieutenant ? J’ai l’impression que je n’ai eu le droit qu’au menu fretin.

-Je peux m’en sortir tout seul.. Mais tant que tu es là tu vas m’aider kyo-kun.

-Bien. Lequel veux tu prendre ?

-Celui de gauche. Il me semble plus fort que l’autre. Néanmoins ne sous-estime pas celui de droite, il emploie en plus de son Zanpakutoh une sorte de couteau. Il en a beaucoup.

-Très bien. On y va ?

-Oui, maintenant.

Et le combat reprit de plus belle. L’épaule de Kyoraku le faisait souffrir, mais c’était supportable. Le combat avait commencé depuis cinq minutes et Kyoraku n’avait pas trouvé son adversaire exceptionnel. Au contraire, il avait réussi à l’entailler à la cuisse droite et au bras gauche. Mais il savait que quelque chose ne tournait pas rond. Puis sans prévenir, l’espada s’arrêta et eut un sourire perfide.

Quatre couteaux frappèrent Kyoraku sans qu’il eut le temps de comprendre d’où il venait. Deux vinrent le loger dans son épaule encore mobile, et deux autres se logèrent dans sa cuisse gauche. Sous le coup, Kyoraku tomba.

Une violente douleur traversa le corps du Shinigami qui dut se remettre debout très vite, car son adversaire ne semblait pas vouloir en rester là. Lorsque l’espada fut à quelques mètre de lui, il concentra toute son énergie, jusqu’à ce que son Zanpakutoh dégage une aura jaune. De petits éclairs jaillissèrent de celui-ci. L’espada fut estomaqué de constater que son adversaire pouvait réaliser une telle technique, mais Kyoraku avait autre chose à penser. Il allait réaliser un Shikai. Mais ce n’était fait, il avait l’épaule gauche tranchée, et seul son bras droit parmi ses membres était utilisable. Il prit sur lui en tenant son Zanpakutoh à deux mains, mais la douleur le déconcentrait un peu. L’espada était en garde, prêt à se défendre, attendant que son adversaire attaque. Le 4ème officier hurla alors.


-Dragon de la Foudre, prête moi ta puissance, et punis cet impudent !

L’aura jaune se transforma en foudre, et le Shinigami lança son attaque. L’espada avait été ébloui par l’attaque de Kyoraku et ne put éviter l’attaque de ce dernier. Il lui trancha le bras droit, et avant qu’il ne tombe arracha sa jambe droite. L’effusion de sang fut projetée jusque sur Kyoraku, qui après un tel effort ne put rester debout et se laissa tomber à terre. Il ouvrit les yeux et vit son ennemi gîr au sol. Il avait tenté de ne pas lui infliger une douleur fatale pour le questionner par la suite sur son identité. Ayant vérifié si son ennemi était vaincu, le Shinigami bifurqua ses yeux jusqu’à son lieutenant qui semblait lui aussi avoir fini son combat, mais qui était en meilleur état que lui.

-Tu tiens le coup Shun ?

-Heu.. On va dire que oui, mais il serait plus prudent de vite rejoindre la forêt avant qu’il n’en arrive d’autre.

-J’allais le dire. Je vois que tu as réussi à ne pas tuer un des espada. Ce sera utile par la suite. Allons-y Shun.

Les deux Officiers de la 8ème Division partirent en direction de la forêt.

[HRP] En construction [/HRP]
_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 11 Nov - 12:55 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Maximus 666
Maître Minier

Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2008
Messages: 42

MessagePosté le: Mer 26 Nov - 18:49 (2008)    Sujet du message: RP.. Répondre en citant

tu t'ennuies vraiment ^^

Revenir en haut
Onizuka
Grand Maître Minier

Hors ligne

Inscrit le: 06 Déc 2007
Messages: 116
Localisation: Lorient

MessagePosté le: Lun 8 Déc - 22:25 (2008)    Sujet du message: RP.. Répondre en citant

Citation:
Et encore, la suite est 5x plus longue, la voici^^


Les deux Officiers de la 8ème Division partirent en direction de la forêt. Ils s’y engouffrèrent, puis disparurent dans les ténèbres de la sombre forêt. Lorsqu’ils y furent en profondeur, ils s’arrêtèrent, et firent une pause. Mace Windu déposa le corps toujours vivant de l’étrange Espada. Il le garderait vivant pour l’interroger au Gotei 13.

-Kyo, comme tu as pu le constater, ce que nous cherchons, ce n’est pas un simple miroir avec quelques propriété magiques..

-C’est ce que j’ai cru comprendre. Tu as une idée sur l’identité du groupe que nous avons affronté ?

-Pas vraiment. Néanmoins, j’ai reconnu un sigle sur leur manteau. C’est inquiétant. Si j’ai raison, cela voudrait dire que c’est un groupe, autre que les Espadas, les Vizzards, et nous-mêmes. Néanmoins, ils sont plus proches des Espadas dans leur manière de faire, tu peux considérer que ce sont des Espadas. La nuance, même subtile n’arrange pas le Gotei 13. Si tu préfères, une autre faction anti-shinigami est née..

-Je vois. Que faisons nous ?

-Nous allons terminer notre mission, nous nous chargerons d’en aviser le conseil à notre retour. Ce que je veux te faire comprendre, c’est que ce miroir est très important pour nous. Je ne sais pas exactement quelles sont ses véritables propriété, mais s’il venait à tomber entre de mauvaises mains, les conséquences pourraient être désastreuses…

-Tu sais où nous devons aller ?

-Oui. Je suis déjà venu il y a de ça quelques années. J’avais aperçu l’entrée d’une grotte à quelques kilomètres. D’après Yamamoto, l’entrée de la grotte se trouve là bas. On y sera dans une demi heure je pense. Il est tard et la nuit commence à tomber. Je te propose de trouver un endroit où nous serons un minimum en sécurité. Nous nous lèverons demain aux aurores. Comme cela, tu auras le temps de guérir de tes blessures. Qu’en dis tu ?

-C’est une excellente idée. Mais pour l’espada.. Enfin pour lui, que fait-on ?

-Je le surveillerai cette nuit ne t’en fais pas.

-Très bien.

Trouvant un abri, les deux Shinigami commencèrent donc à dormir. La nuit de Kyoraku fut extrêmement agitée. Il se réveilla vers 3h du matin, et proposa donc à Mace Windu de le relayer, chose que ce dernier accepta. Il était pensif. Perdu dans es pensée, un bruit de craquement de branche vint le sortir de ses rêveries. Dégainant à toute vitesse, il observa autour du campement et dans les fourrés, mais sans rien trouver. Croyant être abusé par son imagination, il se rassit, la main toujours sur le fourreau. Il entendit de nouveau un bruit, et cette fois, lorsqu’il se retourna, il vit trois silhouettes encapuchonnées, portant le même sigle que l’espada qu’ils avaient capturés. Jetant un bref regard vers son Lieutenant il vit que celui-ci se tenait à présent debout, sabre en mains, gardant le corps du prisonnier. L’effet de surprise étant alors inexistant, les trois bandits stoppèrent leur course puis commencèrent à encercler les Shingami.

Mace Windu, un sourire aux lèvres dit alors :


-Alors vous venez libérer votre ami ? Non suis-je bête, là d’où vous venez, vous ne voyez pas les choses ainsi. Vous venez chercher l’un des vôtres pour éviter qu’il ne nous parle.

Les Espada ne répondirent rien.

-Kyoraku, ils ne nous en diront pas plus, je te propose donc de ne pas perdre de temps. Le jour commence à se lever de toute manière.

-Vos désirs sont des ordres Lieutenant.


Kyoraku fut le premier à bouger et s’élança vers un premier espada. Il abattit son Zanpajutoh sur lui, puis parait le coup de l’autre qui semblait vouloir également se battre contre le 4ème officier de la 8ème Division. Kyoraku avait eu le temps de se remettre de ses blessures, mais il ressentait toutefois les effets des courbatures, et était moins à l’aise dans sa gestuelle. Assénant ses ennemis, il ne prit pas garde au 3ème espada, qu’il pensait en train de se battre contre son lieutenant. Ce fut avec surprise et stupeur que Kyoraku ressentit la lame de son assaillant dans son épaule gauche. Il tomba au sol lâchant son sabre à terre. Le 3ème espada avait réussi à surprendre Kyoraku, mais jamais il n’aurait dû tourner le dos à Mace Windu. Ce dernier lui enfonça sa lame dans l’abdomen, puis la fit dépasser du corps. Il retira son Zanpakutoh, puis l’espada s’effondra. Les deux espadas se regardèrent, puis fuirent devant l’échec total de leur mission, qui était de récupérer dans la plus grande discrétion leur acolyte. Kyoraku gisait au sol, se touchant l’épaule, le sang coulant à flot sur l’herbe du bois. Tout allait alors au ralenti. Il vit son Lieutenant se pencher sur lui, soignant sa plaie, puis luttant en vain contre le sommeil, s’évanouit..

Ouvrant les yeux, Kyoraku avait son épaule qui le lançait. Il regarda autour de lui, et voyait son Lieutenant analyser le corps de l’espada qu’il avait tué. Jetant un coup d’œil à sa plaie, il vit que Mace Windu avait mis des bandages afin d’arrêter les saignements.


Tentant de se relever, il tituba puis tomba à terre. Reprenant ses esprits, il se leva à nouveau, et parvint cette fois à tenir debout. Son Lieutenant voyant que Kyoraku était revenu à lui, s’approcha.

-Tu te sens mieux Kyoraku ?

-Oui.. Un peu faible pour le moment. Je pense que l’on devrait tout de même changer de lieu pour dormir. Je peux marcher quelques temps.

-Oui, nous allons nous rapprocher un peu plus de la grotte. Tu es sûr d’être en état de continuer la mission ?

-Je le suis. Néanmoins, attendons demain avant d’aller voir dans la grotte.

-J’allais te le proposer.

-Dis moi, ils sont nombreux encore tu crois ces espada ?

-Je pense oui. Tout à l’heure pendant l’attaque, il y avait des gens qui nous observaient dans les fourrés, autres que nos assaillants. Ou plutôt une chose.. Je ne saurai pas te dire ce que c’était, mais j’ai eu beaucoup de mal à détecter sa présence. Tu n’as rien remarqué d’inhabituel ?

-Non désolé, je me suis vraiment fixé sur le combat.

-Oui je comprends. Viens, nous partons.


-Nous laissons les deux corps ici ?

-Oui. J’ai déjà appris tout ce que je voulais savoir. Finalement, nous étions assez loin de la vérité. C’était bien des espada que nous avons combattu. Simplement, ils n’étaient pas en accord avec les façon de faire, et ils ont alors créé une faction rebelle. D’après les informations que m’a donné notre défunt ami, je dirai que leur organisation compte près d’une cinquantaine de membres. Il faudra en aviser le Gotei 13 à notre retour. Mais ce n’est pas l’objet de notre mission. En route.

-Très bien.

Les deux Shinigami parcoururent une dizaine de kilomètres avant de trouver une rivière, ou ils purent boire un peu, et manger. C’était leur premier repas depuis un jour, et ils étaient extrêmement affamés. Néanmoins, ils devaient se rationner s’ils voulaient tenir jusqu’à la fin de la mission. La blessure du 4ème Officier le faisait souffrir., mais il ne voulait pas le faire paraître. Après quelques heures sans rien dire, Mace windu parla :

-L’entrée se trouve une centaine de mètre plus bas de la rivière. La nuit ne tombe que dans quelques heures. Nous pouvons nous abriter dans la forêt cette nuit. Il n’ya a pas beaucoup de risque je pense.

-Faisons cela. Je vais en profiter pour me reposer.

Aussitôt dit, ils s’exécutèrent. Ils trouvèrent un endroit dans la forêt dense qui couvrait leur positionnement d’une quinzaine de mètre alentour. La nuit tomba assez rapidement. Cette nuit là, il n’y eut aucun bruit, sinon ceux que produisaient les animaux de la forêt. Kyoraku ne peut s’empêcher de dormir durant toute la nuit. Son lieutenant resta éveillé presque toute la nuit. Lorsque Kyorait se réveillait, Mace Windu rangeait le campement, et s’apprêta à le réveiller, lorsqu’il vit que le 4ème Officier était déjà éveillé.

-Bien dormi Kyo ?

-Oui. Je ne sens presque plus mes blessures d’hier. Et vous ?

-Fort peu, mais cela a été suffisant. Bien, aujourd’hui va être une journée difficile, c’est pourquoi je te demande d’être particulièrement attentif.

-Je le serai.

-Bien. Alors allons y. Ne sois pas étonné si dès l’entrée de la grotte nous tombons sur des ennemis. La vraie mission commence maintenant.

-Je vois.

Sans un mot de plus, ils se mirent en route pour enfin accomplir leur mission, qui avait été retardée d’un jour. Ils y furent en l’espace d’une heure. L’entrée était imposante. De forme irrégulière, on pouvait néanmoins constater qu’elle avait été travailler pour y laisser entrer quelque chose d’assez imposant.. Sans hésiter, Mace Windu s’engouffra dans la grotte, d’un pas assuré. Kyoraku le suivit. Rapidement, l’endroit devint sombre, et l’atmosphère était exécrable. Il semblait que du souffre se propageait dans toute la grotte. Il leur fallut attendre cinq minutes à marcher pour enfin distinguer une faible lueur.

-Je suis surpris de n’être encore pas tombé sur un ennemi..

-Moi aussi. Mais nous arrivons bientôt à ce qui semble être de la lumière.

Ils arrivèrent enfin au bout du tunnel. L’endroit bien qu’éclairé était glauque et n’inspirait guère confiance. Il faisait si noir, que dans les moindres interstices de pénombre, on pouvait imaginer l’existence d’un être démoniaque, qui pouvait jaillir à n’importe quel moment. Les Shinigami marchaient, cherchant une issue pouvant mener au miroir. Tout était calme. Trop calme pour ainsi dire.

Lorsqu’ils furent arrivés près de qui semblait être une issue, un bruit métallique assourdissant retentit. Les Officiers de la 8ème Division levèrent précipitamment les yeux au ciel, et virent des étincelle flamboyantes provenir des roches en hauteur. Kyoraku vit une lame s’abattre sur lui. Il eut pour seuls réflexes de parer le coup et de se décaler. Il en fut de même pour Mace Windu. Le combat s’engageait. Cette fois ci, ce n’était pas des espada qu’ils devraient affronter. Leur technique à l’épée était meilleure. Le coup qu’avait dû essuyer le 4ème Officier était d’une rare précision. Ils étaient à présent en train de combattre les gardiens du miroir, ou tout du moins, c’est ce qu’il paraissait.


-Lieutenant..


-Oui Kyoraku. Ce sont les deux premiers gardiens. Je n’ai encore jamais vu ce style de combat, alors fais y attention.


-Bien.


Kyoraku et son adversaire se jaugeaient, tels deux chats, s’apprêtant à sortir leurs griffes. L’ennemi n’était pas très grand. D’allure désinvolte, il était néanmoins bien bâti. Il avait les cheveux longs et crasseux, et leur aspect adipeux semblait indiquer qu’il ne sortait guère de ce lieu morose et respirant la mort. Cela se voyait sur son visage. On pouvait à peine distinguer ses yeux, mais on pouvait voir le vide total qui s’y abritait. La haine n’était même plus dans son cœur. Il lui restait pour seul sentiment le tristesse. Mais son visage était si marqué par la solitude qu’aucune larme ne pouvait s’échapper de ses yeux noirs, comme si quelque chose aspirait la vie et tout sentiment d’aimer dans cette grotte. Il ne portait rien au torse, et on pouvait ainsi voir la saleté présente sur son corps. Il avait toute fois un pantalon, bien que troué. Il leva son arme vers Kyoraku. Celle-ci était contre toute attente des plus propres, et luisait au peu de lumière qui s’introduisait dans la grotte lugubre. Des inscription étaient gravées dessus, mais le 4ème Officier ne put les voir, il était trop loin. La gardien s’avança vers le Shinigami en marchant, l’air sûr de lui, sans crainte de la mort ni de la souffrance. Kyoraku se mit en garde et s’avança à son tour, afin de ne pas laisser d’initiative à son opposant. Les lames s’entrechoquèrent alors, provoquant un éclat d’étincelles à chaque confrontation des Zanpakutoh. C’était comme un spectacle. A chaque coup porté, un éclat de lumière apportait un peu de gaité dans cet endroit morbide. Il ne savait guère comment interpréter ça, mais Kyoraku pouvait sentir un sourire se dessiner sur le visage du gardien resté impavide jusqu’alors. Ils s’arrêtèrent de se battre. Ils avaient fini de se tester, et le véritable duel allait pouvoir débuter.

Aucun des deux protagonistes ne bougeait. Ils étaient si concentrés qu’ils n’entendaient même pas le combat que menait leur partenaire respectif.Ce fut le gardien qui mena la première offensive. Il était rapide, très rapide, et le premier coup qu’il assena au Shinigami fut d’une violence inouïe. Déstabilisé, le 4ème officier dut reculer pour ne pas tomber. Il para le deuxième coup à temps et se remit en position. L’adversaire ne semblait même pas essoufflé de cette première estocade. Le Shinigami n’avait pas l’habitude de combattre des adversaires aussi rapides, et il savait que l’endurance de son adversaire était supérieure à la sienne. Néanmoins il ne tremblait pas. Il enleva sa toge mauve, la posa soigneusement à terre, et en fit de même de son ombrelle. Son regard était alors passé du tout au tout. Lui qui avait l’habitude de sourire, son regard était devenu sévère. Ses sourcils étaient plus bas qu’à l’accoutumée, et on pouvait voir les muscles de sa mâchoire bouger. Il s’avança doucement jusqu’au gardien, jusqu’à arriver à un mètre de lui, puis lui dit alors.


-Je sais ce que tu es. Ou plutôt, je sais ce que tu n’es plus. Tu n’es plus un être humain. Aucun sentiment n’émane de toi. Seul le plaisir de combattre subsiste et te fait survivre. Je te plains. Sérieusement. Je m’en vais te faire rejoindre l’au-delà, où peut être la vie ta paraîtra être une chance.

-Encore jeune.. Tu es plein d’illusions. Les doutes s’effacent dès qu’ils apparaissent. Pour le moment seulement. Quand ils commenceront à s’insinuer au plus profond de toi, ils te rendront fous, et ce à tel point qu’il ne te sera plus possible n’aimer personne d’autre que toi-même, puis peu à peu à ne plus t’aimer, pour enfin ne vivre que pour le combat. Dans l’au-delà comme ici, tous croient avoir un but, un destin. C’est faux : Tous se donnent un destin, une vie. Elle n’aurait jamais existé s’ils ne l’avaient pas inventé. Et toi quel est ton but dans la vie Shinigami ? Quel est le but que tu t’es donné ?

-Bien sûr que tous se donnent un but. C’est ce qui fait de la vie ce qu’elle est, et elle est tellement courte qu’il est idiot de songer en permanence au pourquoi nous sommes ici. Je t’en donnerai 1.000 raisons que tu t’obstinerais à ne pas me croire. Mais nous nous éloignons du sujet il me semble.. Pour te répondre, mon but du moment est de t’éliminer. Trêve de parole.

-Comme tu voudras. Tu regretteras de ne pas être parti quand il en était encore temps.


Dégainant à toute vitesse son Zanpakutoh, le gardien porta un coup puissant à Kyoraku que celui-ci para de son sabre, puis renvoya le coup dans l’épaule du gardien, qui se déchira. Tombant à terre, Kyoraku s’approchait doucement de lui.

Le gardien parut décontenancé, et un vent de panique parcourut son esprit. Se reculant, il dit avec un ton trahissant l'étonnement


-J’étais pourtant beaucoup plus vif que toi.. J’étais persuadé de t’avoir touché.. Comment se fait-il que tu aies remporté ce duel ?..

-Tu m’as bel et bien touché.

Kyoraku avait une entaille sur son flanc gauche, et du sang perlait au sol, sans que celui-ci ne trahisse la moindre douleur.

-Mais comment se fait-il que tu soies encore debout après cette blessure ?

-Contrairement à toi, j’ai un but. Ce but me tient à cœur, et c’est ce qui fait que je suis debout, vainqueur.

-Tu mourras avant d’arriver au miroir de toute manière..

Sans que le gardien puisse continuer, Kyoraku lui enfonça son sabre en plein cœur. Il cracha du sang, puis mourra dans un souffle de fatigue.



Inflexible devant ce qu’il venait de faire, le Shinigami retira son Zankukutoh du corps inerte du gardien. Dans un dernier regard, il posa son arme sur son corps. Puis il revint à la réalité. Mace Windu combattait toujours son ennemi, qui avait l’air très coriace. Caché dans son manteau, on ne pouvait voir clairement son visage, mais l’on pouvait quand même s’apercevoir qu’il était très marqué. Il était plus âgé que l’autre gardien et semblait plus à l’aise en combat. Sans un mot, je me joignis à mon Lieutenant. Nous étions alors en position de force. Notre technique allait être simple : L’assener de coup jusqu’à ce qu’il craque. Nous commençâmes donc à attaquer, les sabres fendaient l’air, et le son qui en sortait était d’une pureté sans précédent avec les coups donnés jusqu’alors. Les deux officiers acculaient le gardien jusque dans ses retranchements. Soudain, il para Kyoraku puis le destitua de son sabre, avant de se précipiter sur lui dans une ultime attaque. Le sabre frôla le 4ème officier, mais finit sa course dans la roche. Le gardien était sur le Shinigami, une dague à la main, s’apprêtant à lui ôter la vie. Le torse du gardien fut transpercé par le Zanpakutoh, et une effusion de sang éclaboussa le visage de Kyoraku. Le gardien tomba à terre, raide mort. Poussant le cadavre sur le côté, le 4ème officier se relevait doucement.

-Bien. Poursuivons si tu es d’accord.

-Allons-y.


Bien que le combat avait été éprouvant, Kyoraku n’avait au final eu que peu de blessures.

Ils continuèrent d’avancer jusqu’à une arche, où une écriture ancienne y était gravée.

-Lieutenant, ce ne serait pas..

-.. De l’Elfique ? Si, c’en est. Nos théories sont donc fondées. Ce seraient les Elfes qui auraient jadis construit le Miroir du crépuscule..

-Lieutenant, mais qu’est-ce que c’est ?

-Le capitaine te le dira à notre retour de mission, focalise toi plutôt sur le combat à venir Kyo.

Bien que frustré, le 4ème Officier fit ce que lui ordonna son supérieur. Franchissant l’arche, ils s’engouffrèrent de nouveau dans un long chemin obscur. Cette fois ci, ils ne mirent que quelques minutes avant d’entrevoir de la lumière. Mais à la grande surprise des Shinigamis, ce fut la lueur du jour qui perçait les nuages. Sortant de la grotte, ils se retrouvèrent dans un immense jardin. Le paysage était absolument magnifique. Le ciel commençait à s’oranger, et les deux Officiers savaient qu’il ne leur restait plus beaucoup de temps avant de pouvoir découvrir le miroir. Après quelque brefs coups d’œil, Kyoraku aperçut le miroir. Il n’était pas gardé. Néanmoins, une chaîne en acier trempé était brisée. La taille de celle-ci était extraordinaire. Elle devait faire 20 cm de diamètre, et ce qu’elle attachait devait être proportionnellement très gros. Ils se rappelèrent de ce que leur avait dit Yamamoto au sujet des dangers que comportaient la mission. L’énorme chien des Baskerville, qui n’est autre qu’un redoutable Hollow canin. Ils se retournèrent d’instinct, et ce qu’ils virent fut à peu près ce à quoi ils s’attendaient. Une énorme masse de 4 mètres de long sur deux mètres de large leur montrait les crocs..

A côté se trouvait une étrange personne. La peau blanche, son visage était livide et ses yeux bleus globuleux.

-Peu sont ceux qui ont tenté de s’aventurer jusqu’ici, mais surtout, peu de ceux entrés dans la grotte sont parvenus jusque là. Jamais n’en sont ressortis… Je suppose que vous désirez acquérir le miroir ?

Kyoraku répondit spontanément :

-En effet. Serons nous obligés de combattre afin de l’obtenir ?

-C’est une blague ? Je ne vis plus que dans l’espoir d’un jour combattre d’honorables combattants. A en juger par le fait que vous êtes ici, au dernier obstacle qui vous sépare du miroir, vous devez posséder un bon niveau. Mais Vous voulez discuter avec moi ou bien vous battre pour obtenir ce que vous désirez ?

-Alors nous combattrons.

Le gardien du miroir s’avançait vers les deux acolytes, et Kyoraku regardait avec surprise son Lieutenant qui lui rendit son regard.

-Le chien ne combat pas.. ?

-Le chien ? Ah, je vois… Vous avez certainement entendu parler d’un rumeur.. Il arrive quelques fois que lorsque des aventuriers s’aventurent dans la grotte, ils entrevoient le chien, qui se détache assez fréquemment. Ils fuient, puis racontent sûrement leur histoire. Mais le chien, bien qu’il soit immense, c’est un véritable poltron…

La mine attérée, ils échangèrent à nouveau un regard, puis se reconcentrèrent sur la situation. [/i]

-Vous êtes venus pour vous battre oui ou non ? Je n’ai jamais pu encadrer les Shinigami.. Ils me répugnent.

Kyoraku eut un rictus.


-Décidément, en ce moment, les Shinigami n’ont pas la côte. On est venu pour prendre le miroir, si tu te mets en travers, ce qui a l’air d’être apparemment le cas, nous nous battrons. Nous allons te montrer de quoi des Shinigami répugnants sont capables de faire..


-Bien parlé Kyo, tu m’as précédé.

-Ben voyons. Vous n’avez pas l’air de comprendre l’ampleur de la situation. Je vais vous réduire en morceaux. Et encore, cela vous paraîtra plus doux que le triste destin qui vous attend messieurs les Officiers Shinigami. Des gradés en plus ? Cela faisait longtemps, je vais me délecter de ce combat !

Puis le combat put commencer. Le dernier Gardien était d’une rapidité déconcertante. Néanmoins, en se concentrant, Kyoraku et Mace Windu arrivaient à parer les coups. Ils étaient dans la période de l’évaluation des capacités de l’ennemi. Celui-ci était plein de ressources. Il avait une force étonnante, et il arrivait à combiner à sa vitesse et à sa force un excellent maniement de l’épée, à un tel point qu’il n’avait pour le moment reçu aucun coup. Il avait pour seule arme une grosse épée. Et à chaque coup qu’elle donnait, elle faisait utiliser du reiatsu à ses adversaires. Au bout de quelques minutes, les deux officiers du Gotei 13 étaient essoufflés. Ils avaient de petites égratignures, mais cela restait bénin. Il fallait se ressaisir. En effet, l’ennemi semblait s’amuser de la situation, sans compter qu’ils ne savaient pas si c’était vraiment le dernier obstacle qui s’opposait à leur acquisition du Miroir. Les genoux légèrement fléchis, les Officiers attendaient avec concentration les vagues d’attaque de leur ennemi. Soudain, le lieutenant de la 8ème Division se mit à bredouiller.

-Mais bien sûr..

Sans quitter le gardien des yeux, Kyoraku demanda

-Que se passe-t-il Mace ?

-J’ai compris comment nous allons battre notre adversaire.

-…Et cette brillante idée vous est tombée du ciel ?

-Non.. J’ai compris comment on allait le battre, ça n’enlève rien de la difficulté que relève cette tâche. J’ai remarqué qu’il avait un léger déséquilibre de la jambe gauche, il doit souffrir d’une vieille blessure. C’est là que tu interviens. Tu as toujours été doué au combat au corps à corps, et ça tombe bien, nous allons faire en sorte que tu te combattes à mains nue contre lui. Pendant ce temps là, j’essaierai de lui assener des coups sur sa jambe gauche. Voilà. Quand je te le dis tu fonces sur lui pour qu’il ne puisse plus se servir de son sabre… Maintenant !

Le Gardien était arrivé à la hauteur des shinigami, et Kyoraku abattit son sabre sur celui du gardien de toute ses forces. Le gardien, surpris que le shinigami utilise tant de reiatsu afin de lui porter un coup, il fit tomber son sabre, que Mace windu attrapa. Dans la violence du choc, celui de Kyoraku tomba également. Ce fut un combat sans arme qui commença, et on pouvait distinguer grâce aux mouvement et aux coups qu’ils portaient, qu’ils se battaient dans un style totalement opposé. Le 4ème officier utilisait un art martial coréen, appelé Taekwondo, tandis que son adversaire se battait avec des techniques issue d’un art martial nommé Kung fu. Aucun ne dominait. Chacun parant les coups de l’autre, ils s’observaient. Puis, riant à pleine gorge, il sortit deux petites rapières.

-Cela faisait bien longtemps que je ne m’étais pas autant amusé. Merci beaucoup, mais c’est terminé.

Décontenancé, Kyoraku regarda son Lieutenant. Sans qu’il n’ait pu prononcer un mot, il se retrouva avec deux rapières dans le ventre. La douleur fut aigue. Kyoraku hurlait de douleur, tombant à genoux. Il sentit les lames se retirer, et du sang se mit à couler sur son uniforme. Passant sa main dessus, il se rappelait tous les bons moments de sa vie, puis, avant de s’effondrer, cracha du sang à terre.

Jiraya devant cette scène ne put contenir sa rage, et s’empressa d’aller se battre contre le gardien. Très rapidement, le gardien prit le dessus, et il donna un coup puissant pour décapiter l’officier toujours debout, mais celui-ci esquiva, et la rapière vint se planter dans son épaule gauche. Dans un effort de rapidité considérable, il trancha la jambe droite du gardien, qui déséquilibré, tomba en arrière. En effet, le combat contre Kyoraku l’avait épuisé, et il était, après avoir vaincu le 4ème Officier, un peu moins vigilant. Il l’acheva sans que ce dernier ne puisse dire mot. Surpris de sa rapidité d’exécution, il avait néanmoins autre chose à penser.

Il courut vers Kyoraku, puis prévint par signaux le Gotei 13 qu’une équipe médicale était requise de toute urgence sur place. Il le savait, cela prendrait certainement quelques heures. C’est pourquoi il pratiqua les premiers secours sur son subordonné, répétant rigoureusement les mouvement qu’il avait répété aux quelques cours médicaux auxquels il avait assisté. Le sang coulait moins intensément, et peu à peu coagulait. Kyoraku était inconscient, mais il transpirait. Il tremblait, Jiraya pouvait le sentir, tout son corps émettait des vibrations. Puis le lieutenant se rappela que le miroir était désormais acquis, mais qu’il lui faudrait aller le prendre avant que l’aube ne soit passée. Laissant Kyoraku dans un état plutôt stable, il se leva, puis observait le miroir qui lui tendait les mains. Doucement, il s’en approchait. Il pouvait voir l’énorme chien des baskerville, terrorisé, tentant en vain de se cacher derrière une multitude d’arbres. Il était en face du Miroir. Il ne semblait pas d’apparence posséder d’extraordinaires propriété, si ce n’est qu’il était brillant sur les contours. Il le prit avec précaution, puis retourna vers Kyoraku. Ce dernier était ma en point. Cela faisait seulement une vingtaine de minutes qu’il avait appelé le Gotei 13, et bien que son état demeurait stationnaire, un rien pouvait le faire se dégrader. Ce fut long, près d’une heure et demi Jiraya attendit. Finalement, toute une équipe médicale était sur place et prit soin de Kyoraku.

Kyoraku ouvrit les yeux. Il avait mal au crâne, et presque tout son corps le faisait souffrir, du fait des épreuves qu’il avait eu à affronter par la suite. Lorsqu’il ouvrit les yeux, il se rendit compte qu’il était dans les quartiers où étaient situés les hôpitaux. La première personne qu’il vit était Yamamoto. Les bras croisés dans le dos, il observaient les jardins à l’extérieur du bâtiment. Il semblait quelque peu pensif.

-Bonjour Capitaine…

Il sortit brutalement de ses pensées, puis s’adressa au jeune Officier :

-Ah Kyoraku. Tu es enfin réveillé. Nous nous inquiétions à ton sujet, cela faisait quatre jours que tu dormais.

-Je vois. Le miroir a-t-il pu être récupéré ? Que s’est-il passé ? Je me souviens juste avoir cru mourir... Comment va Jiraya ?

-Jiraya va très bien, il se repose également, mais ses blessures sont moins importantes que les tiennes. Le miroir a été récupéré et est en lieu sûr. Jiraya après que tu aies été grièvement blessé a réussi à vaincre le gardien du miroir. Tout est très bien. Je tenais simplement à te féliciter pour la mission. Tu as d’ailleurs à ce propos droit à trois semaines de récupération. Il faudra au moins ça pour te remettre d’aplomb.

-Très bien.. Et ce miroir, qu’est-il en réalité ?

-C’est très long à expliquer. Je te fournirai donc les explications dès que tu te seras parfaitement rétabli. En attendant, je crois qu’un personne souhaite te voir. Je te laisse Kyo, beau travail.


-Au revoir Yama-taicho.

Il la vit. Dès le moment où il la vit, il sentit également son parfum enivrer la pièce et son cœur. Il n’y avait encore une fois rien à ajouter à sa beauté. Il ne dit rien. Elle s’approchait, puis l’embrassait. Puis, Kyoraku ferma les yeux, s’endormit. Ce soir là au Gotei 13, il n’y eut aucun accident, et la lune luisait plus que jamais. Yamamoto contemplait le miroir avec attention dans son bureau. Jiraya préparait son rapport de mission, et tout était calme. Oui, ce soir là, tous purent dormir tranquillement.
_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:36 (2018)    Sujet du message: RP..

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Miniers de l'Univers 5 Index du Forum -> Les Miniers de l'Univers 5 -> Taverne. Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
digiTech Template © digital-delusion.com
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com